AÉRIEN : nous retrouvons cet adjectif dans de nombreux écrits anciens à propos du Miel. Une croyance bien établie affirmait que le Miel descendait du ciel et se déposait sur les fleurs. Les abeilles recueillaient ensuite ce cadeau du ciel.

ÉCRITS : selon l’Évangile de Saint-Matthieu, (Chapitre 3,verset 4) Jean le Baptiste se nourrissait de sauterelles et de Miel sauvage dans le désert de Judée :
« Lui, Jean le Baptiste, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage ».
Dans son œuvre magistrale La Divine Comédie, l’Italien DANTE ALIGHIERI s’inspire de l’Évangile de Saint-Matthieu et évoque le saint-patron de la ville de Firenze (Florence), Jean le Baptiste :
« Miel et sauterelles furent les mets
qui nourrirent Baptiste au désert
et c’est pourquoi il est glorieux et aussi grand
que le proclame l’Évangile. »
(Purgatoire, v. 151-154)